LA TEMPERATURE INTERIEURE DE CONSIGNE (TIC)

Publié le 31 Juillet 2012

La température intérieure de consigne (Tic) caractérise dans la Réglementation Thermique 2012 l’exigence sur la température intérieure maximale afin d’assurer un bon niveau de confort en été.

La RT 2012 définit des catégories de bâtiments pour lesquels un confort d’été est possible sans recourir à une climatisation, source de forte consommation d’énergie. Ces catégories dépendent du type d’occupation et de la localisation (zone climatique, altitude, proximité de zones de bruit…).

La réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans ces locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été, n’excède pas un seuil de Tic.

La notion de confort thermique, bien que relative, dépend de facteurs liés à la fois à l’environnement et à l’individu. L’obtention du confort d’été se fait en agissant sur les paramètres environnementaux, il faut donc veiller à limiter les températures de l’air et des parois, ainsi que contrôler le taux d’humidité, la vitesse de l’air ambiant et la température radiante moyenne.

Quelques exigences de moyen sont préconisées pour ne pas dépasser une température de référence telles que le recours aux énergies renouvelables, le traitement des ponts thermiques, le traitement de l’étanchéité à l’air, la surface minimale de baie vitrée (1/6 de la surface des murs), la mesure ou estimation des consommations d’énergie par usage, ou encore la prise en compte de la production locale d’électricité à demeure (Cepmax).